• Présentation & Organisation
    • Présentation AIR.H
    • Organisation
    • Objectifs & Actvités
  • Actualités
  • Ventilation & Qualité d'air
    • Les principes de la ventilation
    • L'historique
    • Les systèmes
    • Le marché
    • Les interactions entre ventilation et QAI
    • L'énergie
    • Bonnes pratiques, bien utiliser
  • Documentations
  • Présentation & Organisation
    • Etudes AIR.H
    • Autres études sur la thématique
    • Rérences bibliographiques
  • Communication
  • Formations
  • Liens utiles
  • Contacts
  • Uploaded % ( ) Total
  • Uploaded files: % () Total files:
  • Uploading file:
  • Elapsed time:  Estimated time:  Speed:
Qualité d’Air Intérieur et systèmes de ventilation dans les locaux à basse consommation d’énergie
Auteur : air.h
Année : 2012

L’impact de la ventilation dans les bâtiments basse consommation sur la qualité d’air intérieur doit être évalué

L’évolution prévisible des bâtiments dans le contexte de la recherche d’une meilleure performance énergétique impose un nouvel examen de la qualité de l’air dans les logements, les bureaux, les écoles, … La baisse de la perméabilité de l’enveloppe des bâtiments et des débits de fuite associés interroge sur la possibilité pour les systèmes de ventilation d’assurer une qualité d’air acceptable. L’objectif de performance énergétique ne doit pas non plus se faire au détriment de la qualité d’air intérieur.

Le projet QUAD-BBC examine les interactions bâtiment / utilisateur / système en utilisant les données des sources de pollution liées à l’occupation, aux matériaux et au comportement des utilisateurs ainsi que plusieurs systèmes de ventilation. L’objectif initial du projet était de proposer pour chaque type de bâtiment étudié un système de ventilation de référence en lien avec un indice unique de qualité d’air.Les simulations ont démontré la difficulté de la tâche. Le manque de fiabilité des données d’émission de polluants a conduit à proposer un ensemble d’indicateurs et à privilégier une hiérarchisation des systèmes plutôt qu’à la définition d’une référence.

Simulation des couplages bâtiments / systèmes / utilisateurs et élaboration d’indices de qualité d’air

Un choix de polluants représentatifs a été retenu après examen des données bibliographiques : le groupe de polluants finalement retenus comprend quatre sous groupes représentatifs de comportements et/ou d’effets similaires :
-          le CO2 seul, comme marqueur de confinement lié à l’occupation,
-         
NO2, SO2 (logements) et O3 (bureaux) liés à l’activité des occupants,
-         
CO et 7 COV liés aux matériaux, aux activités et au comportement,
-         
PM 2.5 et PM 10.

Ces polluants sont examinés pendant les périodes d’occupations uniquement. Les éventuelles interactions entre les polluants ou avec le bâti ne sont pas prises en compte. L’humidité fait aussi l’objet d’indicateurs, intégrés en inoccupation comme en occupation. Des scénarios d’émission de polluants et d’occupation ont été élaborés et utilisés dans un modèle de calcul aéraulique et thermique (une version améliorée de SIMBAD).

Les résultats de simulations ont fourni les débits entrants/sortants pour chaque pièce, la consommation de chauffage et des auxiliaires, les concentrations de polluant pour chaque espèce et dans chaque pièce ainsi que des indices plus synthétiques. Une comparaison avec les résultats issus du logiciel SIREN (utilisé pour les avis techniques) a été réalisée en complément de validation.

Résultats obtenus

Les systèmes et débits de ventilation actuellement utilisés sont compatibles avec des locaux basse consommation et peuvent fournir une qualité d’air satisfaisante s’ils sont bien installés. La qualité des données d’émission de polluants pour les matériaux et équipements est insuffisante pour la généralisation d’un indice absolu fiable basé sur ceux-ci mais la comparaison entre systèmes peut en revanche s’appliquer. Les résultats présentés sous la forme de radars multicritères permettent d’orienter le choix du concepteur, même si le comportement des utilisateurs reste un paramètre perturbateur majeur qu’il faut considérer.

Le projet QUAD-BBC a permis de valider les modèles SIMBAD, il a mis en évidence la grande sensibilité des indices aux hypothèses de scénarios de présence, d’émissions de polluants, et de comportement des utilisateurs. Les résultats obtenus ne remettent pas fondamentalement en cause les normes et réglementations existantes, même si des précisions seraient souhaitables.


Téléchargement : Télécharger l'étude
Professionnalisation de la filière ventilation
Auteur : air.h
Année : 2011

coordinateur : air.h
partenaires : CETIAT, COSTIC, Allie'air

Contexte :


Les différentes études menées par des organismes techniques, l’agence qualité construction, les compagnies d’assurance montrent que pour de nombreux bâtiments les systèmes de ventilation présentent des dysfonctionnements. Ces constats montrent également que dans la plupart des cas les dysfonctionnements sont liés à des défauts lors du dimensionnement, de l’installation et de la maintenance des systèmes de ventilation. L’examen des processus de passation des marchés montre que pour les bâtiments le système de ventilation ne fait pas l’objet d’un lot spécifique, mais qu’il est inséré dans d’autres lots (chauffage, électricité, cloison/isolation,…). De ce fait il n’existe pas d’entreprises possédant une spécialisation dans l’installation ou la maintenance de systèmes de ventilation.

 Cette étude cofinancée par l’ADEME a pour objectif dans un premier temps de faire le point sur le niveau de professionnalisation des entreprises intervenant sur les systèmes de ventilation dans le bâtiment résidentiel et tertiaire puis d’établir des propositions pour des outils d’information et de formation de ces entreprises.

télécharger le rapport de synthèse de l'étude ICI


Téléchargement : Télécharger l'étude
PREBAT : Performance
Auteur : air.h
Année : 2009

Coordinateur : Airh

Partenaires : CETE de Lyon, ALLIE'AIR, BOUYGUES BÂTIMENT IDF, GFC CONSTRUCTION, CETIAT, COSTIC, PBC, ANJOS, AERECO, ALDES, ATLANTIC Climatisation et Ventilation.

Présentation:

La réalisation de bâtiments et de réseaux étanches et l’emploi d’équipements de ventilation performants constitue un pré-requis pour atteindre de bonnes performances aussi bien en terme de consommations énergétiques qu’en terme de qualité de l’air intérieur (QAI). Toutefois, l’observation des pratiques de terrain met en évidence des problèmes récurrents en matière d’étanchéité à l’air, qui trouvent parfois leur origine dans le processus de planification et de suivi de l’opération. De ce point de vue, l’adoption d’une démarche qualité par les différents acteurs de la construction mérite d’être explorée.

Le projet est composé de trois phases réalisées conjointement sur 2 sites géographiquement distincts :

 

Phase 1 : Formalisation et adoption d’une démarche qualité

L’objectif de cette phase est de formaliser et d’adopter une démarche qualité et de sélectionner les opérations sur lesquelles elle sera appliquée.

 

Phase 2 : Mise en pratique sur site de la démarche qualité

L’objectif de cette phase est d’appliquer sur site la démarche prévue en phase 1, de suivre les opérations. Elle nous permettra de conclure sur la démarche adoptée et de mesurer sur site les performances obtenues notamment du point de vue étanchéité du bâti et des réseaux de ventilation.

 

Phase 3 : Performance énergétique et QAI des systèmes hygroréglables de type B

L’objectif de cette phase est de déterminer les performances sur site de ces systèmes tant sur le plan de la qualité de l’air intérieure que sur le plan de l’énergie (déperditions et consommations).


Télécharger le rapport de synthèse de l'étude ICI

Téléchargement : Télécharger l'étude
Evolution des systèmes de ventilation mécanique
Auteur : CSTB
Année : 2008

Cette étude s'appuie sur les principaux textes réglementaires et para réglementaires français applicables à la ventilation et sur les caractéristiques des systèmes de ventilation actuels ou possibles. Elle :  

·         met en exergue les interactions entre les exigences et les produits actuels

·        définit en fonction de l'évolution possibles de produits, les points de blocage éventuels des exigences actuelles ainsi que des voies d'évolution possibles en termes de méthode d'évaluation des performances.

Cette étude s'articule en deux phases :

Phase 1 : analyse de la situation actuelle       

Phase 2 : études des voies d'évolution possibles       
On mènera en complémentarité deux types d'approches :    
- une analyse (en concertation avec les industriels) des développements technologiques
  envisagés en termes d'amélioration de l'efficacité des systèmes de ventilation ;    
- une étude prospective sur les possibilités d'évolution des référentiels.


Téléchargement : Télécharger l'étude
Installations de ventilation dans l’existant – Enjeux et propositions d’amélioration à travers les diagnostics
Auteur : AIR-H
Année : 2007

Cette étude à pour objectif d’étudier les enjeux d’une bonne ventilation et de proposer des axes d’amélioration dans les bâtiments existants au travers des diagnostics. Elle se décline en 3 phases aboutissant à l’élaboration du guide pratique « Préconisations pour améliorer les performances des installations »  édité par AIR H en partenariat avec l’ADEME, Allie’Air, le CETIAT et PBC.  

 

Phase 1 : Les enjeux d’une bonne ventilation

 

La phase 1 dresse :

• Un état des lieux des systèmes de ventilation rencontrés (Habitat, Tertiaire) afin de quantifier le parc actuel de la ventilation en France

• Une évaluation des dysfonctionnements rencontrés

• Une évaluation des enjeux de ces dysfonctionnements, qu’ils soient en

QAI, en performance énergétique ou en confort et des coûts qu’ils induisent

 

Phases 2 & 3 : Définitions des possibilités d’amélioration et quantification de leurs gains énergétiques

La phase 2 de l’étude propose différents scénarii d’amélioration pour différentes typologies de bâtiments.

La phase 3 de l’étude vise à quantifier les gains énergétiques de la mise en oeuvre d’améliorations de la ventilation dans l’existant et à déterminer l’impact de ces mesures. Ces gains ont ensuite été reportés sur l’ensemble du parc de bâtiment français pour évaluer le potentiel de gain sur les émissions de CO2 possibles suite à la rénovation de la ventilation dans l’existant.


Téléchargement : Télécharger l'étude
La ventilation dans les écoles
Auteur : CETIAT
Année : 2004

La problématique de la Qualité d’Air Intérieur touche chacun d’entre nous puisque nous passons la grande majorité de notre temps dans des bâtiments. Plus encore que l’adulte qui est dans un bureau ou un logement, l’enfant, dans des salles de classe souvent fortement occupées, est susceptible de se trouver confronté à des problèmes de renouvellement d’air insuffisant, de mauvaises odeurs, de polluants en quantité élevée…

Ce problème ne concerne pas que les 12 millions d’enfants et d’adolescents français, mais les enfants de la plupart des pays du monde, avec des problématiques parfois différentes.

Cette étude s’appuie sur les fiches de veille des bulletins du CETIAT traitant de publication sur ce thème


Téléchargement : Télécharger l'étude
© air.asso.fr 2009-2017 | Mentions Légales | Ajouter ce site aux favoris | Crédits
Copyright © 2006-2017 AIR H. All rights reserved Graphisme : www.ricochet-communication.fr | Développement, Code et Hébergement : www.idmf.fr
Site map : | acoustique | aéraulique | Aereco | Aldes | Anjos | association | Atlantic | autoréglable | Cetiat | double flux | France Air | hygiène | hygro | hygro A | hygro B | industriel | QAI | qualité d'air | règlementation | simple flux | Unelvent | Uniclima | ventilation | vmc